Nerka – EEvol Song.

[Intro]

Ou vwè…
Adan on rèlasyon toujou ni yonn ki ka manti ba lòt-la ou byen…
Toujou ni on malentendu ou…
Toujou ni yonn ki ka fouté fuckin’ bordel ou byen…
Enfin bref quoi…
I fo nou…

[Couplet]

An ka sonjé lè nou konnèt nou an té kon timoun.
En fait, an pa té kon timou pas an té vréman on timoun !
Pas assez mature et posé pou mwen pa fè bétiz.
É vwè’w an face à face menm, sa pa mété mwen alèz.
Nou échanjé dé ti mo vit fè byen fè.
Nou di nou nou ka vwè nou.
An té bò chimen-la èvè lé poto ka pran lagout.
É nou palé au téléphone.
Ou té an vwati é kopine aw.
Apré 15 minite ka touné, ou fin pa touvé chimen aw.
An vwè’w désann an vwati-la.
É souf an mwen koupé…
On bèl nègrès èvè on bèl kò !
An pa té pé palé !
An toujou konprann di an té jéré sa, kè sa té fèb…
Alòs kè an fait an pa jan pansé kè tchek vou té ké rèd.
Mwen an ka rété Gwada… É vou menm ou Paname…
On ti vakans ou vin fè, sé pran soley é sòti la.
A penn an vwè’w konsi ou té jété mwen on sortilèj !
An té ké fè’w fè dé balade.
An Limousine ou byen Calèche.
Pannan lé pote ka gadé ki fanm an ka tchek.
Nou ka éloinyé nou, nou kay palé pli ba !
Pa ni ayen ki ké déranjé nou.
Mé, kom ou présé é fò’w bougé.
An ka lésé’w « moove on ».
Mé an pran tan kan menm kyenbé bra aw é lagé on ti bo…
An ja ni niméro. (Han !)
Ou ni tousa ki fo. (Han !)
Lè ou vlé nou ké ay pran yonn dé vè Petit new york. (Han !)
On chòt, on pè Jordan, fanm-la sa ka ban mwen’y !
I fo nou…
I fo nou fè on vi ansanm !
I fo nou…

[Refrain]

É si pétèt on jou nou vini wouvwè.
Es ou ka di kè tout biten ké parfè ? (Doudou i fo nou…)
É si pétèt ni on jou an fè’w soufè.
An ka mandé’w padon é tanpi souplé.
Es ou ka di franchman, nou pé enmé ?
An pé ké jan boujé, tout pòt an mwen wouvè !
Es ni on jou nou ké enmé ? (Enmé…)
An ni lidé fo nou…
An ni lidé fo nou… (An ni lidé fo nou…)
Enn palé ban mwen.

[Couplet]

Nou pa ni tan tchek anlo an vakans-la.
É jiskalè an vlé pa sav poukoi, pétèt an trò konsa ?
Pétèt an té dwèt évité bo’w prèmyé jou-la nou té tchek ?
Ou byen pétèt an pa té jan ou té ka pansé kè an té yé en faite ?
On négriyon tou mince a linèt, évè on kaskèt.
Ki ka rapé on pakèt a pawòl, ki pa toujou trè nèt.
É lè’w pati nou kontinyé palé, vwè nou si internet.
Dé jou san mandé’w : ki jan aw ?
É ou di mwen ka ki ka fèt… bref.
Tan la pasé é pa té ni moyen fè otrèman.
Santiman ka pati, ka vin é an ka fè dòt konésans…
A pa pou di kè nou ansam.
Alò mwen menm ka pran balan…
Vou menm ou pa si mwen, alò sa pa té vréman inpòtan…
An tchek on dòt fanm, nou vwè nou é nou palé.
Nou vin telman fou nou pa vwè lé limit kè nou dépasé…
É pui sa fin. O final, an toujou tou sèl é an pa diw ayen !
É, plizyè mwa apré sé té la menm, an pa rivé fè myé…
An rivé isidan, nou vwè mé yenki lè ou té vlé !
Pétèt sé wòs an wòs !
Pétèt o fon kè an trò opstiné…
An pa ka rivé sav si ou vlé mwen.
Si’w ja désidé.
Kité mwen alé ! É lésé mwen viv ka kulpabilisé.
Pas an di’w an enmé’w !
Mé an tchek dòt fanm a koté.
É sa pas ou pa té pé ban lanmou-la kè an té vlé !
Ou di mwen an manti pas an di’w kè an pa té tchek ponmoun…
Mé merde ! An pòkò suiv kimoun ki ka fè jé èvè kimoun ?
Es an té dwèt lésé tonbé dè le départ, èvè fè chimen…
Es o final an pa té ayen baw ?
Palé ban mwen ! Di mwen ka ou ka rèproché mwen !
Poukoi nou fin pa rivé la ?
Sé té soi roulé èvè mwen ou jété mwen dè le départ !
É mi alè apré on son é dé lèt kè an maké baw.
Kon boug frajil, pou vwè’w an té oblijé mandé’w on guitard.
On shoot an tèt é dé kè brizé lanmou-la dwèt ké tchouyé mwen !
I fo nou…
I fo nou diskité pou nou pé sa wouvwè nou…

[Refrain]

É si pétèt on jou nou vini wouvwè.
Es ou ka di kè tout biten ké parfè ? (Doudou i fo nou…)
É si pétèt ni on jou an fè’w soufè.
An ka mandé’w padon é tanpi souplé.
Es ou ka di franchman, nou pé enmé ?
An pé ké jan boujé, tout pòt an mwen wouvè !
Es ni on jou nou ké enmé ? (Enmé…)
An ni lidé fo nou…
An ni lidé fo nou… (An ni lidé fo nou…)
Enn palé ban mwen.

[Intro]

Tu vois…
Dans une relation, il y en a toujours un qui ment à l’autre ou bien…
Il y a toujours des malentendus ou…
Il y en a toujours un qui fout le bordel ou bien…
Enfin bref quoi…
Il faut qu’on…

[Couplet]

Je me souviens que quand on s’est connu j’étais comme un gosse.
En fait, je n’étais pas comme un gosse, j’en étais vraiment un !
Pas assez mature et posé pour ne pas faire de bêtise.
Et te voir en face à face ne m’a pas mis à l’aise.
On a échangé quelques mots vite fait bien fait.
On s’est dit qu’on se reverrait.
Je buvais dehors avec des potes.
On s’est parlé au téléphone.
Tu étais en voiture avec ta copine.
Après avoir tourné 15 minutes, tu as fini par trouver ton chemin.
Je t’ai vu descendre de voiture.
Et j’ai eu le souffle coupé…
Une belle noire avec un beau corps !
Je ne pouvais plus parler !
J’ai toujours cru que j’aurais pu t’avoir facilement…
Je n’aurais jamais pensé que te draguer serait dur.
Moi j’habite en Gwada… et toi tu es de Paname…
Tu es juste venu en vacance, profiter du soleil puis repartir.
Je t’avais à peine vu, que c’était comme si tu m’avais jeté un sortilège !
Je t’aurais emmené en balade.
En Limousine ou bien en Calèche.
Pendant que mes potes regardent à qui je parle.
Nous on s’éloigne, on va parler un peu plus bas !
Rien ne nous dérangera.
Mais comme tu es pressé et qu’il faut que tu bouges.
Je te laisse « moove on ».
Mais j’ai quand même pris le temps de t’attraper par le bras et de t’embrasser…
J’ai déjà ton numéro. (Han !)
Tu as tout ce qu’il faut. (Han !)
Quand tu voudras, nous irons prendre quelques verres au Petit New York. (Han !)
Un short et une paire de Jordan, cette femme m’envoute !
Il faut qu’on…
Il faut qu’on fasse notre vie ensemble !
Il faut qu’on…

[Refrain]

Et si un jour on se revoit.
Penses-tu que tout sera parfait ? (Doudou il faut qu’on…)
Et si un jour je t’ai fait souffrir.
Je te demande pardon.
Sincèrement, penses-tu que l’on peut s’aimer ?
Je ne bougerais pas, ma porte reste ouverte !
Est-ce qu’un jour on s’aimera ?
Je pense qu’il faut qu’on…
Je pense qu’il faut qu’on… (Je pense qu’il faut qu’on…)
T’as juste à me parler.

[Couplet]

On n’a pas eu le temps de se voir beaucoup pendant ces vacances.
Et jusqu’à maintenant, je n’ai pas envie de savoir pourquoi. Peut-être que je suis trop comme ça ?
Peut-être que j’aurais dû éviter de t’embrasser le premier jour ?
Ou bien peut-être que je n’étais pas comme tu m’avais imaginé ?
Un mec tout mince à lunette qui porte une casquette.
Qui rape un paquet de paroles pas toujours très net.
Et quand tu es parti, on a continué à se parler sur internet.
Deux jours sans te demander : comment vas-tu ?
Et tu m’as dit ce qui se passait… bref.
Le temps passe et il n’y avait pas moyen de faire autrement.
Les sentiments partent et reviennent, mais entre-temps je fais d’autres connaissances…
Ce n’est pas comme si ont était ensemble.
Alors moi je j’avance…
Tu ne t’intéresses pas à moi, alors ce n’était pas vraiment important…
J’ai rencontré une autre femme, on s’est vus et on a parlé.
On est devenu tellement fou qu’on n’a pas vu les limites qu’on a dépassées…
Et puis sa s’est fini. Au final, j’étais tout seul, mais je ne t’ai rien dit !
Et plusieurs mois après, c’était la même, je n’ai pas réussi à faire mieux…
Je suis arrivé ici, on s’est vu, mais uniquement quand tu le voulais !
Peut-être que je suis trop têtu !
Peut-être qu’au fond je suis trop obstiné…
Je n’arrive pas à savoir si tu veux de moi.
Si tu t’es déjà décidé.
Laisse-moi partir ! Et laisse-moi culpabiliser.
Parce que je t’ai dis que je t’aimais !
Mais j’ai vu d’autres femmes à côté.
Et tout ça parce que tu ne pouvais pas me donner l’amour que je voulais !
Tu m’as dit que je t’ai menti parce que je t’ai dit que je n’avais fréquenté personne…
Mais merde ! Je n’arrive pas à savoir qui se moque de qui.
Est-ce que j’aurais dû laisser tomber dès le départ, et tracer ma route ?
Au final j’étais quoi pour toi ?
Parle-moi ! Dis-moi ce que tu me reproches !
Pourquoi en est-on arrivé là ?
Il fallait me prendre ou me jeter dès le départ !
Et maintenant, après une chanson et deux lettres écrites pour toi.
Comme un mec fragile, j’ai dû te demander une guitare pour te voir.
Un shoot en pleine tête et deux cœurs brisés. Cet amour va me tuer !
Il faut qu’on…
Il faut qu’on discute pour qu’on se revoie…

[Refrain]

Et si un jour on se revoit.
Penses-tu que tout sera parfait ? (Doudou il faut qu’on…)
Et si un jour je t’ai fait souffrir.
Je te demande pardon.
Sincèrement, penses-tu que l’on peut s’aimer ?
Je ne bougerais pas, ma porte reste ouverte !
Est-ce qu’un jour on s’aimera ?
Je pense qu’il faut qu’on…
Je pense qu’il faut qu’on… (Je pense qu’il faut qu’on…)
T’as juste à me parler.

[Intro]

Ou vwè…
Tu vois…
Adan on rèlasyon toujou ni yonn ki ka manti ba lòt-la ou byen…
Dans une relation, il y en a toujours un qui ment à l’autre ou bien…
Toujou ni on malentendu ou…
Il y a toujours des malentendus ou…
Toujou ni yonn ki ka fouté fuckin’ bordel ou byen…
Il y en a toujours un qui fout le bordel ou bien…
Enfin bref quoi…
Enfin bref quoi…
I fo nou…
Il faut qu’on…

[Couplet]

An ka sonjé lè nou konnèt nou an té kon timoun.
Je me souviens que quand on s’est connu j’étais comme un gosse.
En fait, an pa té kon timou pas an té vréman on timoun !
En fait, je n’étais pas comme un gosse, j’en étais vraiment un !
Pas assez mature et posé pou mwen pa fè bétiz.
Pas assez mature et posé pour ne pas faire de bêtise.
É vwè’w an face à face menm, sa pa mété mwen alèz.
Et te voir en face à face ne m’a pas mis à l’aise.
Nou échanjé dé ti mo vit fè byen fè.
On a échangé quelques mots vite fait bien fait.
Nou di nou nou ka vwè nou.
On s’est dit qu’on se reverrait.
An té bò chimen-la èvè lé poto ka pran lagout.
Je buvais dehors avec des potes.
É nou palé au téléphone.
On s’est parlé au téléphone.
Ou té an vwati é kopine aw.
Tu étais en voiture avec ta copine.
Apré 15 minite ka touné, ou fin pa touvé chimen aw.
Après avoir tourné 15 minutes, tu as fini par trouver ton chemin.
An vwè’w désann an vwati-la.
Je t’ai vu descendre de voiture.
É souf an mwen koupé…
Et j’ai eu le souffle coupé…
On bèl nègrès èvè on bèl kò !
Une belle noire avec un beau corps !
An pa té pé palé !
Je ne pouvais plus parler !
An toujou konprann di an té jéré sa, kè sa té fèb…
J’ai toujours cru que j’aurais pu t’avoir facilement…
Alòs kè an fait an pa jan pansé kè tchek vou té ké rèd.
Je n’aurais jamais pensé que te draguer serait dur.
Mwen an ka rété Gwada… É vou menm ou Paname…
Moi j’habite en Gwada… et toi tu es de Paname…
On ti vakans ou vin fè, sé pran soley é sòti la.
Tu es juste venu en vacance, profiter du soleil puis repartir.
A penn an vwè’w konsi ou té jété mwen on sortilèj !
Je t’avais à peine vu, que c’était comme si tu m’avais jeté un sortilège !
An té ké fè’w fè dé balade.
Je t’aurais emmené en balade.
An Limousine ou byen Calèche.
En Limousine ou bien en Calèche.
Pannan lé pote ka gadé ki fanm an ka tchek.
Pendant que mes potes regardent à qui je parle.
Nou ka éloinyé nou, nou kay palé pli ba !
Nous on s’éloigne, on va parler un peu plus bas !
Pa ni ayen ki ké déranjé nou.
Rien ne nous dérangera.
Mé, kom ou présé é fò’w bougé.
Mais comme tu es pressé et qu’il faut que tu bouges.
An ka lésé’w « moove on ».
Je te laisse « moove on ».
Mé an pran tan kan menm kyenbé bra aw é lagé on ti bo…
Mais j’ai quand même pris le temps de t’attraper par le bras et de t’embrasser…
An ja ni niméro. (Han !)
J’ai déjà ton numéro. (Han !)
Ou ni tousa ki fo. (Han !)
Tu as tout ce qu’il faut. (Han !)
Lè ou vlé nou ké ay pran yonn dé vè Petit new york. (Han !)
Quand tu voudras, nous irons prendre quelques verres au Petit New York. (Han !)
On chòt, on pè Jordan, fanm-la sa ka ban mwen’y !
Un short et une paire de Jordan, cette femme m’envoute !
I fo nou…
Il faut qu’on…
I fo nou fè on vi ansanm !
Il faut qu’on fasse notre vie ensemble !
I fo nou…
Il faut qu’on…

[Refrain]

É si pétèt on jou nou vini wouvwè.
Et si un jour on se revoit.
Es ou ka di kè tout biten ké parfè ? (Doudou i fo nou…)
Penses-tu que tout sera parfait ? (Doudou il faut qu’on…)
É si pétèt ni on jou an fè’w soufè.
Et si un jour je t’ai fait souffrir.
An ka mandé’w padon é tanpi souplé.
Je te demande pardon.
Es ou ka di franchman, nou pé enmé ?
Sincèrement, penses-tu que l’on peut s’aimer ?
An pé ké jan boujé, tout pòt an mwen wouvè !
Je ne bougerais pas, ma porte reste ouverte !
Es ni on jou nou ké enmé ? (Enmé…)
Est-ce qu’un jour on s’aimera ?
An ni lidé fo nou…
Je pense qu’il faut qu’on…
An ni lidé fo nou… (An ni lidé fo nou…)
Je pense qu’il faut qu’on… (Je pense qu’il faut qu’on…)
Enn palé ban mwen.
T’as juste à me parler.

[Couplet]

Nou pa ni tan tchek anlo an vakans-la.
On n’a pas eu le temps de se voir beaucoup pendant ces vacances.
É jiskalè an vlé pa sav poukoi, pétèt an trò konsa ?
Peut-être que je suis trop comme ça ?
Pétèt an té dwèt évité bo’w prèmyé jou-la nou té tchek ?
Peut-être que j’aurais dû éviter de t’embrasser le premier jour ?
Ou byen pétèt an pa té jan ou té ka pansé kè an té yé en faite ?
Ou bien peut-être que je n’étais pas comme tu m’avais imaginé ?
On négriyon tou mince a linèt, évè on kaskèt.
Un mec tout mince à lunette qui porte une casquette.
Ki ka rapé on pakèt a pawòl, ki pa toujou trè nèt.
Qui rape un paquet de paroles pas toujours très net.
É lè’w pati nou kontinyé palé, vwè nou si internet.
Et quand tu es parti, on a continué à se parler sur internet.
Dé jou san mandé’w : ki jan aw ?
Deux jours sans te demander : comment vas-tu ?
É ou di mwen ka ki ka fèt… bref.
Et tu m’as dit ce qui se passait… bref.
Tan la pasé é pa té ni moyen fè otrèman.
Le temps passe et il n’y avait pas moyen de faire autrement.
Santiman ka pati, ka vin é an ka fè dòt konésans…
Les sentiments partent et reviennent, mais entre-temps je fais d’autres connaissances…
A pa pou di kè nou ansam.
Ce n’est pas comme si ont était ensemble.
Alò mwen menm ka pran balan…
Alors moi je j’avance…
Vou menm ou pa si mwen, alò sa pa té vréman inpòtan…
Tu ne t’intéresses pas à moi, alors ce n’était pas vraiment important…
An tchek on dòt fanm, nou vwè nou é nou palé.
J’ai rencontré une autre femme, on s’est vus et on a parlé.
Nou vin telman fou nou pa vwè lé limit kè nou dépasé…
On est devenu tellement fou qu’on n’a pas vu les limites qu’on a dépassées…
É pui sa fin. O final, an toujou tou sèl é an pa diw ayen !
Et puis sa s’est fini. Au final, j’étais tout seul, mais je ne t’ai rien dit !
É, plizyè mwa apré sé té la menm, an pa rivé fè myé…
Et plusieurs mois après, c’était la même, je n’ai pas réussi à faire mieux…
An rivé isidan, nou vwè mé yenki lè ou té vlé !
Je suis arrivé ici, on s’est vu, mais uniquement quand tu le voulais !
Pétèt sé wòs an wòs !
Peut-être que je suis trop têtu !
Pétèt o fon kè an trò opstiné…
Peut-être qu’au fond je suis trop obstiné…
An pa ka rivé sav si ou vlé mwen.
Je n’arrive pas à savoir si tu veux de moi.
Si’w ja désidé.
Si tu t’es déjà décidé.
Kité mwen alé ! É lésé mwen viv ka kulpabilisé.
Laisse-moi partir ! Et laisse-moi culpabiliser.
Pas an di’w an enmé’w !
Parce que je t’ai dis que je t’aimais !
Mé an tchek dòt fanm a koté.
Mais j’ai vu d’autres femmes à côté.
É sa pas ou pa té pé ban lanmou-la kè an té vlé !
Et tout ça parce que tu ne pouvais pas me donner l’amour que je voulais !
Ou di mwen an manti pas an di’w kè an pa té tchek ponmoun…
Tu m’as dit que je t’ai menti parce que je t’ai dit que je n’avais fréquenté personne…
Mé merde ! An pòkò suiv kimoun ki ka fè jé èvè kimoun ?
Mais merde ! Je n’arrive pas à savoir qui se moque de qui.
Es an té dwèt lésé tonbé dè le départ, èvè fè chimen…
Est-ce que j’aurais dû laisser tomber dès le départ, et tracer ma route ?
Es o final an pa té ayen baw ?
Au final j’étais quoi pour toi ?
Palé ban mwen ! Di mwen ka ou ka rèproché mwen !
Parle-moi ! Dis-moi ce que tu me reproches !
Poukoi nou fin pa rivé la ?
Pourquoi en est-on arrivé là ?
Sé té soi roulé èvè mwen ou jété mwen dè le départ !
Il fallait me prendre ou me jeter dès le départ !
É mi alè apré on son é dé lèt kè an maké baw.
Et maintenant, après une chanson et deux lettres écrites pour toi.
Kon boug frajil, pou vwè’w an té oblijé mandé’w on guitard.
Comme un mec fragile, j’ai dû te demander une guitare pour te voir.
On shoot an tèt é dé kè brizé lanmou-la dwèt ké tchouyé mwen !
Un shoot en pleine tête et deux cœurs brisés. Cet amour va me tuer !
I fo nou…
Il faut qu’on…
I fo nou diskité pou nou pé sa wouvwè nou…
Il faut qu’on discute pour qu’on se revoie…

[Refrain]

É si pétèt on jou nou vini wouvwè.
Et si un jour on se revoit.
Es ou ka di kè tout biten ké parfè ? (Doudou i fo nou…)
Penses-tu que tout sera parfait ? (Doudou il faut qu’on…)
É si pétèt ni on jou an fè’w soufè.
Et si un jour je t’ai fait souffrir.
An ka mandé’w padon é tanpi souplé.
Je te demande pardon.
Es ou ka di franchman, nou pé enmé ?
Sincèrement, penses-tu que l’on peut s’aimer ?
An pé ké jan boujé, tout pòt an mwen wouvè !
Je ne bougerais pas, ma porte reste ouverte !
Es ni on jou nou ké enmé ? (Enmé…)
Est-ce qu’un jour on s’aimera ?
An ni lidé fo nou…
Je pense qu’il faut qu’on…
An ni lidé fo nou… (An ni lidé fo nou…)
Je pense qu’il faut qu’on… (Je pense qu’il faut qu’on…)
Enn palé ban mwen.
T’as juste à me parler.

 

Nerka aka Morgan Karter.
Facebook : https://www.facebook.com/thisisnerka
Twitter : https://twitter.com/nerKA90
Chaîne Youtube : KArter koumbeat
Soundcloud : https://soundcloud.com/kamitsound
Télécharger l’EP Cinco Piezas : http://jheberg.net/captcha/nerka-cinco-piezas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *