Genow Feat Bewone – Dévenn

Genow feat Bewone – Dévenn (Paroles et Traduction)

[Couplet 1]

Genow:
Ici la rue prend du poids, la faucheuse crache des douilles.
L’habit ne fait pas le moine, le caleçon ne fait pas les couilles.
Moi aussi j’envie tous ces gens qui réussissent, pour qui tout roule.
Moi, c’est toujours la dèche, chaque jour c’est quitte ou double.
Moi aussi frangin, je veux pouvoir m’en battre les reins.
Moi aussi je veux manger bien, avoir le ventre à Raffarin.
Pas le temps d’acheter du champagne, préfère acheter du pain.
Isidan « sorcelerie » ka pran kran, traizon ba-w lanmen.
Anlo pawo ka pran crack pou oubliyé landèmen.
Pas le temps de rêver ici c’est kòchma, comme train-train quotidien.
Sé lè ou toupré rivé dyab-la ké pwoposé-w on dans.
Ponmoun pé ké ba-w ayen, ponmoun pé ké ba-w menm on chans.
Pawòl sa initil douvan money pa « éloquent. »
Réalité a lavi rèd, isi pa ni roman.
Sé lè ou toupré rivé dyab-la ké pwoposé-w on dans.
Ponmoun pé ké ba-w ayen, yo pé ké ba-w on chans.

[Refrain]

Bewone:
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Ou ké vé fè le byen, ben sé le mal ké anvayi-w.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Ou ké vé fè le byen, mè sé le mal ké anvayi-w.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.

[Couplet 2]

Yeah !
Dèpi an didan a vant a manman man, i ja ka strésé.
Toutmoun-la akséléré, zanmi toutmoun-la présé.
Yo touvé-w on ti jan mòl, yo di-w konsa pran CC.
Mond-la ka dégouté-w, ou kréyé on vi si PC.
San pon lajan an pòch pon bitch pa entérésé.
Véyé-w pa fè pon arèd’kyè, pété venn, sé AVC.
Nou sé real konsomatè, dirijan ka angrésé.
Évè kè si ou fèb « d’esprit c’est clair » kè yo ké bézé-w.
Yeah ! Fin de vie anticipée.
Yo ké limé bouji, yo ké ékri RIP.
Ou fè sanblan konnèt-mwen donk fèmé gyèl a-w é pé.
Lésé-mwen rèvin « poussière », fè krab manjé-mwen an pé.
Enfumer lèspri an-nou èvè on gro tarpé.
Manman fo pa ou pléré paskè ou fè sa ou pé.
Ou té ni anbisyon ban-nou, ou di timoun a-w ké…
Mé sé an panyé a lilisit kè nou tout vé marké.
Alè menm an lanterman yo pa pè « débarquer. »
Fò-w vann dròg, kyouyé moun ké démarké-w.

[Refrain]

Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Ou ké vé fè le byen, ben sé le mal ké anvayi-w.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Ou ké vé fè le byen, mè sé le mal ké anvayi-w.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.

[Outro]

Yeah !
Misyé Genow !
Misyé Grodat ou ja sav.
an-han !
97 one ou ja konnèt non man !

Yup yaw.

[Couplet 1]

Genow:
Ici la rue prend du poids, la faucheuse crache des douilles.
L’habit ne fait pas le moine, le caleçon ne fait pas les couilles.
Moi aussi j’envie tous ces gens qui réussissent, pour qui tout roule.
Moi, c’est toujours la dèche, chaque jour c’est quitte ou double.
Moi aussi frangin, je veux pouvoir m’en battre les reins.
Moi aussi je veux manger bien, avoir le ventre à Raffarin.
Pas le temps d’acheter du champagne, préfère acheter du pain.
Ici, la sorcellerie te prend le crâne, la trahison te donne la main.
Beaucoup de marginaux prennent du crack pour oublier le lendemain.
Pas le temps de rêver ici c’est cauchemar, comme train-train quotidien.
C’est quand tu es presque arrivé que le diable te propose une danse.
Personne ne te donnera rien, personne ne te donnera ne serait-ce qu’une chance.
Les paroles sont inutiles face à l’argent, pas assez éloquentes.
La réalité de la vie est dure, ici il n’y a pas de roman.
C’est quand tu es presque arrivé que le diable te propose une danse.
Personne ne te donnera rien, ils ne te donneront pas une chance.

[Refrain]

Bewone:
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Tu voudras faire le bien, ben c’est le mal qui va t’envahir.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Tu voudras faire le bien, mais c’est le mal qui va t’envahir.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.

[Couplet 2]

Yeah !
À l’intérieur du ventre de ma mère, j’étais déjà stressé.
Tout le monde est speed mon pote, tout le monde est stressé.
Ils t’ont trouvé un peu mou, ils t’ont dit de prendre de la CC.
Le monde te dégoûte, tu t’es créé une vie sur PC.
Sans argent en poche, aucune bitch n’est intéressée.
Fais gaffe à ne pas faire d’arrêt de cœur, rompre une veine puis un AVC.
Nous sommes de vrais consommateurs, les dirigeants ne font que s’engraisser.
Et si tu es faible d’esprit, c’est clair qu’ils vont te baiser.
Yeah ! Fin de vie anticipée.
Ils allumeront des bougies, ils écriront RIP.
T’as fait semblant de me connaître donc fermes ta gueule.
Laissez-moi redevenir poussière, faire les crabes me manger en paix.
Enfumer nos esprits avec un gros tarpé.
Maman, il ne faut pas que tu pleures, car tu as fait ce que tu as pu.
Tu avais de l’ambition pour nous, tu disais que tes enfants seraient…
Mais c’est dans le panier de l’illicite que nous voulons tous marquer.
Maintenant, même dans un enterrement, ils n’ont plus peur de débarquer.
Il faut vendre de la drogue, tuer pour se démarquer.

[Refrain]

Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Tu voudras faire le bien, ben c’est le mal qui va t’envahir.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Tu voudras faire le bien, mais c’est le mal qui va t’envahir.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.

[Outro]

Yeah !
Misyé Genow !
Misyé Grodat tu sais déjà.
An-han !
97 one, tu sais déjà man !

Yup yaw.

[Couplet 1]

Genow:
Ici la rue prend du poids, la faucheuse crache des douilles.
L’habit ne fait pas le moine, le caleçon ne fait pas les couilles.
Moi aussi j’envie tous ces gens qui réussissent, pour qui tout roule.
Moi, c’est toujours la dèche, chaque jour c’est quitte ou double.
Moi aussi frangin, je veux pouvoir m’en battre les reins.
Moi aussi je veux manger bien, avoir le ventre à Raffarin.
Pas le temps d’acheter du champagne, préfère acheter du pain.
Isidan « sorcelerie » ka pran kran, traizon ba-w lanmen.
Ici, la sorcellerie te prend le crâne, la trahison te donne la main.
Anlo pawo ka pran crack pou oubliyé landèmen.
Beaucoup de marginaux prennent du crack pour oublier le lendemain.
Pas le temps de rêver ici c’est kòchma, comme train-train quotidien.
Pas le temps de rêver ici c’est cauchemar, comme train-train quotidien.
Sé lè ou toupré rivé dyab-la ké pwoposé-w on dans.
C’est quand tu es presque arrivé que le diable te propose une danse.
Ponmoun pé ké ba-w ayen, ponmoun pé ké ba-w menm on chans.
Personne ne te donnera rien, personne ne te donnera ne serait-ce qu’une chance.
Pawòl sa initil douvan money pa « éloquent. »
Les paroles sont inutiles face à l’argent, pas assez éloquentes.
Réalité a lavi rèd, isi pa ni roman.
La réalité de la vie est dure, ici il n’y a pas de roman.
Sé lè ou toupré rivé dyab-la ké pwoposé-w on dans.
C’est quand tu es presque arrivé que le diable te propose une danse.
Ponmoun pé ké ba-w ayen, yo pé ké ba-w on chans.
Personne ne te donnera rien, ils ne te donneront pas une chance.

[Refrain]

Bewone:
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Ou ké vé fè le byen, ben sé le mal ké anvayi-w.
Tu voudras faire le bien, ben c’est le mal qui va t’envahir.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Ou ké vé fè le byen, mè sé le mal ké anvayi-w.
Tu voudras faire le bien, mais c’est le mal qui va t’envahir.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.

[Couplet 2]

Yeah !
Dèpi an didan a vant a manman man, i ja ka strésé.
À l’intérieur du ventre de ma mère, j’étais déjà stressé.
Toutmoun-la akséléré, zanmi toutmoun-la présé.
Tout le monde est speed mon pote, tout le monde est stressé.
Yo touvé-w on ti jan mòl, yo di-w konsa pran CC.
Ils t’ont trouvé un peu mou, ils t’ont dit de prendre de la CC.
Mond-la ka dégouté-w, ou kréyé on vi si PC.
Le monde te dégoûte, tu t’es créé une vie sur PC.
San pon lajan an pòch pon bitch pa entérésé.
Sans argent en poche, aucune bitch n’est intéressée.
Véyé-w pa fè pon arèd’kyè, pété venn, sé AVC.
Fais gaffe à ne pas faire d’arrêt de cœur, rompre une veine puis un AVC.
Nou sé real konsomatè, dirijan ka angrésé.
Nous sommes de vrais consommateurs, les dirigeants ne font que s’engraisser.
Évè kè si ou fèb « d’esprit c’est clair » kè yo ké bézé-w.
Et si tu es faible d’esprit, c’est clair qu’ils vont te baiser.
Yeah ! Fin de vie anticipée.
Yeah ! Fin de vie anticipée.
Yo ké limé bouji, yo ké ékri RIP.
Ils allumeront des bougies, ils écriront RIP.
Ou fè sanblan konnèt-mwen donk fèmé gyèl a-w é pé.
T’as fait semblant de me connaître donc fermes ta gueule.
Lésé-mwen rèvin « poussière », fè krab manjé-mwen an pé.
Laissez-moi redevenir poussière, faire les crabes me manger en paix.
Enfumer lèspri an-nou èvè on gro tarpé.
Enfumer nos esprits avec un gros tarpé.
Manman fo pa ou pléré paskè ou fè sa ou pé.
Maman, il ne faut pas que tu pleures, car tu as fait ce que tu as pu.
Ou té ni anbisyon ban-nou, ou di timoun a-w ké…
Tu avais de l’ambition pour nous, tu disais que tes enfants seraient…
Mé sé an panyé a lilisit kè nou tout vé marké.
Mais c’est dans le panier de l’illicite que nous voulons tous marquer.
Alè menm an lanterman yo pa pè « débarquer. »
Maintenant, même dans un enterrement, ils n’ont plus peur de débarquer.
Fò-w vann dròg, kyouyé moun ké démarké-w.
Il faut vendre de la drogue, tuer pour se démarquer.

[Refrain]

Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Ou ké vé fè le byen, ben sé le mal ké anvayi-w.
Tu voudras faire le bien, ben c’est le mal qui va t’envahir.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.
Ké toujou ni méchans’ èvè fo frè pou trayi-w.
Il y aura toujours de la méchanceté et des faux frères pour te trahir.
Ou ké vé fè le byen, mè sé le mal ké anvayi-w.
Tu voudras faire le bien, mais c’est le mal qui va t’envahir.
Dévenn-la ka bloké-w, donk ou pé pa épanoui-w.
La déveine te bloque donc tu ne peux pas t’épanouir.
Véyé-w, pòt a dyab-la toujou ouvè, i pé ké jen bani-w.
Sois vigilant, la porte du diable est toujours ouverte, il ne te bannira jamais.

[Outro]

Yeah !
Misyé Genow !
Misyé Grodat ou ja sav.
Misyé Grodat tu sais déjà.
an-han !
97 one ou ja konnèt non man !
97 one, tu sais déjà man !

Yup yaw.

 

Année : 2015
Mixtape : Strong.
Téléchargement : www.money-gang-zoe.com

Genow :
Facebook : https://www.facebook.com/Genowmusic?ref=ts
Twitter : https://twitter.com/Genow4
Soundcloud : https://soundcloud.com/genow-zoe

Bewone :
Youtube :  WatDiFuckMuZiK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *